Dans les contrées sauvages de l’ouest américain : le Grand Canyon, un espace naturel incontournable !

Au cours d’un voyage de 2 semaines dans l’ouest américain, j’ai découvert ces décors grandioses que l’on voit dans les films américains. Du déjà-vu vous allez me dire, oui mais rien ne vaut le ressenti, en vrai. Je vous assure que ce n’est pas la même chose que sur un poster ou à l’écran.
Le Grand Canyon formé de roches aux couleurs rouges, ocres et grises s’étend sur 450 km, avec en contrebas, le lit du Colorado, fleuve presque invisible depuis les hauteurs et grand responsable de la formation du canyon, sur des millions d’années.
Les rapaces survolent cette immensité et donnent une impression de liberté. La première fois devant cette immensité naturelle, je suis restée sans voix, la larme à l’oeil. La première chose que j’ai dite à mes amis, « il n’y a pas de mot », la gorge serrée par l’émotion.
Le Grand Canyon est une merveille de la nature, il n’y a pas de mot pour le décrire.
 Comment s’y rendre :
Au départ de Las Vegas en voiture, il faut compter un peu moins de 5 heures pour rejoindre la rive sud, South Rim. Des bus vous acheminent depuis le visitor center vers plusieurs points de vue, tout aussi spectaculaires les uns que les autres. Vous y trouvez des installations avec fontaines et toilettes. Vous pouvez faire une partie à pied et vous avez la possibilité de descendre sur des chemins balisés. Attention la descente jusqu’au fleuve est assez périlleuse et requiert une journée, sans oublier la journée suivante pour remonter…
Pour en profiter au maximum, les amoureux de la nature resteront quelques jours. Le camping de Mathercamp ground vous accueille près de l’entrée du parc. Des cerfs se repaissent en bord de route, un spectacle faisant défiler des rangées de voiture à n’en plus finir…