Athènes et ses rues pavées sont peu fréquentées au mois d’août. Sous le soleil brûlant, je laisse mes compagnes de voyage prendre un Ouzo au frais, pour gravir le mont qui mène à l’Acropole. Cette colline du centre-ville domine et impressionne par son histoire, rien ne peut m’arrêter pour voir ce fameux site antique datant du Ve siècle av. j-c.

 

L’Erechthéion, temple consacré à la déesse Athéna et au dieu Poséidon. On le reconnaît grâce aux colonnes-statues de femme (les caryatides).

Le Parthénon au plus haut de la colline, est aussi le plus ancien, érigé sous Périclès au Ve siècle av. j-c.

P1000677

L’Odéon d’Hérode Atticus : construit par le rhéteur grec Hérode Atticus en l’honneur de sa femme décédée en 161 av. j-c.

Les propylées : un escalier menant à un porche à colonnes, de quoi impressionner les visiteurs de l’époque mais aussi d’aujourd’hui…

P1000673

Le temple d’Athéna Niké, la déesse de la victoire.

P1000711

Le théâtre de Dionysos : on y célébrait les fêtes des Dyonisies en l’honneur du dieu du vin. Des spectacles y étaient présentés, comme les grandes tragédies classiques d’Eschyle, Sophocle et Euripide.

P1000701

Enregistrer